Cout d’usage de notre cheval de travail

Coût du cheval de travail (percheron)

A l’extrême maximum, un cheval peut travailler de l’age 5 ans à l’age de 16 ans (11 ans donc) à raison de 5h journalier et 6 jours sur 7 : 312 jours travaillé par an, soit 1560h par an.

Dans sa vie active, le cheval a donc un potentiel de travail d’environ 17000 heures.

Les coûts fixes sont de 693 e/an :

  • Le coût d’achat du cheval dressé : 3000e soit 273 e/an répartis sur la vie active du cheval
  • les ferrages : 320 E/an sur la vie active du cheval.
  • Soins : 100 E/an sur la vie active du cheval

Nous ne complémentons quasi pas les rations de nos chevaux. Leur charge de travail moyenne étant somme toute assez faible par rapport à leurs capacités. Ceci est le fait de leur usage dans une ferme paysanne qui mixe moteur auxiliaire et cheval et que les taches d’aujourd’hui ne sont plus celles d’hier (beaucoup moins de labours, fauchage à la motofaucheuse … ). La donne est bien évidement très différente pour des chevaux utilisés au débardage ou au travail de la vigne.

Le cheval mange du foin (beaucoup) mais elle est produite sur la ferme. De même que l’herbe qu’il mange consomme de la surface de pré. Ces deux coûts sont difficiles à chiffrer autrement qu’en manque à gagner … donc très dépendant de sa philosophie de vie personnelle ! En ce qui nous concerne à la petite ferme de Chanon, ce « manque à gagner » n’est qu’un chiffre indicatif.

Estimer le manque à gagner par la perte de surface :

On peut considérer qu’un cheval consomme autant de ressources qu’une vache et sa progéniture (2 à 3 têtes). Une vache permet l’abatage de 2 petits tous les trois ans (chez nous) . Attention, je compare ici avec des Galloway, des vaches très rustiques et sobres. La donne serait bien différente avec des vaches laitières moderne.

Abattre une vache nous rapporte (approximativement) 400 E (net de charges), donc le manque à gagner alimentaire que génère l’usage d’un cheval est de 270E/an.

A cela il faut aussi ajouter le temps de travail pour le foin engrangé pour le cheval (2 tonnes) : environ 10 heures par an.

Estimer le manque à gagner par l’achat du foin :

On peut aussi considérer que le foin est intégralement acheté et que le cheval ne va pas en pâture (ce qui n’est pas du tout notre cas) : le cheval consomme entre 15 et 25 kg par jour (5,4t/an et 9,1t/an) suivant la charge de travail, et à 100e/tonne : soit 550E à 1000E / an

En graphique

Cout estimé à l’heure de notre cheval percheron :

  • en bleu : cout hors manque à gagner sur la surface ou l’achat du foin
  • en rouge : cout avec foin acheté
  • en jaune : cout en comptant le manque à gagner de la perte de surface

Nous retenons pour notre utilisation :

  • si un seul cheval à la ferme (260 heures /an) : 3,2e/h
  • si deux chevaux à la ferme : (156 heures /an x2) : 5,2e/h x 2 chevaux ( 10,4e/h en paire)