Le tombereau des commanditaires

Mais pourquoi ils ont mis un tombereau sur le bord du chemin ?
Mais c’est là qu’on va déposer les cagettes de légumes en attente de leurs commanditaires !
Il a été repeint dans l’après midi par les enfants, c’est pas une belle retraite pour cet outil probablement centenaire ? Un petit toit à la façon des charriots du far ouest et ça va être nickel !

P1810490_resultat.JPG

P1810480_resultat.JPG

P1810482_resultat.JPG

Fin de saison

Et voila, après deux mois de livraisons à cheval sur Martigna et Moirans-en-montagne, la production baisse et les prémisses de l’automne se font sentir … C’est l’heure du bilan quoi 🙂

Cette “première fois” à été une réussite et j’espère que nos produit frais vous ont plu car nous reviendrons en juin de l’année prochaine avec une surface cultivée nettement plus conséquente : on passe la vitesse supérieure avec une multiplication par 3 de la taille des jardins !

Merci à tous pour votre enthousiasme et votre fidélité, ce sont eux qui nous motivent au travail pour vous proposer des légumes de saison, issu d’une véritable agriculture paysanne, sans traitements et en traction animale.

Les légumes de garde prennent le relais pour la fin d’année, distribués à la ferme comme d’habitude : le soir à 18H sur commande la veille ou le jour jusqu’à midi.

Betteraves, cardons pour noël et bien sur des pommes de terres (des ALLIANS succulentes) qui semble t’il, cette année, ont bien poussées.

P1810316_resultat.JPG

Battage du blé

Ça y est, tout le blé est battu ! Il reste encore un peu de boulot pour fiabiliser la batteuse mais elle commence à bien aller.
Il faut aussi que l’on apprenne à bien s’en servir. Ça ira mieux maintenant qu’une sympathique personne à l’autre bout de la France nous à fait une copie du livret. Bien qu’incomplet, il nous a été vraiment très utile.
L’année prochaine, la mécanique étant plus fiable, on devrait pouvoir battre notre blé en bord de champ et ainsi limiter la manutention et la perte de grains. Ah oui, avant de la ranger pour l’hiver, il nous reste le lin à battre, s’il parvient à murir …

1er essai de la batteuse

Après moult adaptations, réglages, échecs, re-réglages, casses … elle tourne enfin !

C’est une batteuse à poste fixe UNION BATTEUSE UB1 que l’on a adapté au moteur fixe de la ferme.

Il nous manque toujours les grilles du crible secondaire … à priori ce sont deux plaques de 30cm x 50cm. L’une trouée en trous triangulaire (dans le genre de celles des trieurs à grain) et l’autre  et l’autre perforée de trous rond de 2.5mm ou 3mm.